Logo

Composition et couleur en photographie

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

composition

Je sors d'un Dégâts des Eaux ( excusez-moi de cette intrusion privée ), mais n'hésite pas à plonger dans ce livre dont l'apparence, la tenue en main, la qualité d'impression, la beauté des photos présentées font de cet ouvrage certainement le plus beau de ceux (traitant de la technique photographique) que j'ai pu (a)voir à ce jour.

Mais, étant donné le cursus de l'auteur, entre autre enseignant universitaire, je me suis aussitôt noyé dans un texte trop abscons pour moi et, surtout, sans exemple pratique pour tenter de comprendre le propos. Pourtant, les photos ( je l'ai déjà dit, et le (re) dirais) sont belles, mais, à défaut de légende, d'explications réelles, difficile de les lier au texte...

Ceci dit, dans l'introduction intitulée « Pas de contenu sans composition », j'ai bien aimé : « face à la photo noir et blanc, la photo en couleur est un « outil » totalement nouveau qu'il convient de manipuler d'une façon totalement nouvelle. »

Par contre dire, dans le chapitre 1 Le Point §Le point et les points perturbateurs, que :  « De par sa faculté à documenter la « réalité » sans la déformer, la photographie a longtemps servi de preuve, mais les techniques de post-traitement informatique lui ont fait perdre ce statut » me laisse songeur lorsque je me rappelle les heures passées en chambre noire pour tenter de faire (re)sortir quelque chose de potable d'un négatif ( en espérant avoir procédé au meilleur traitement concernant le développement du film ), mais surtout les explications de certains artistes géniaux capables de faire disparaître, voir mieux apparaître, des détails me laisse perplexe sur la connaissance de la photographie subjective même, si dans le propos rapporté, l'auteur a pris soin de mettre entre parenthèses le terme « réalité » ; tout un poème en soi...

D'autres exemples, si besoin en est : en page 25, il est demandé de se reporter en figure A, B et ainsi de suite jusqu'à H, alors que sur la même page il n'y a que deux photos numérotées 10 et 11, et sur la précédente ou suivante même topo ! Bien sur, après recherches, nous retrouvons ces figures en pages 23 et 26...suivez le guide !
Agaçant aussi, cette habitude de ne pas numéroter la page de commencement d'un chapitre...

Mais, j'insiste, persiste, et puis à prés tout, très certainement êtes-vous plus en capacité de lire correctement cet écrit que moi ; j'insiste, disais-je sur la qualité intrinsèque des photos qui nous sont proposées et qui....parlent d'elle-mêmes pour comprendre, du moins je le crois, ce que voudrait nous inculquer l'auteur.
Rien que pour cela, vous aurez 205 pages de bonheur.

Aussi, si je peux me permettre un conseil : achetez ce bouquin, il ne dépareillera pas votre bibliothèque photographique ; bien au contraire !!!
Que j'aime le chapitre sur le flou créatif, en pages 174-175 que l'étendrai bien à 179..., alors que tant d'autres, se croyant grands seigneurs, persiflent sur le sujet et disent pire que pendre sur ceux qui osent cette pratique !

Composition et couleur en photographie
Auteur : Harald Mante
Éditeur : Eyrolles
208 pages – 28€

Jean-Claude BaroussePour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par JC Barousse
Site : http://jcbarousse.free.fr
E-mail : jcbarousseATfree.fr (remplacer AT par @)

 

2018 - Photophiles est une marque déposée - CNIL n°822478 - www.photophiles.com est réalisé avec le CMS open source Joomla