Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Un Gimbal ? Pour qui, pourquoi ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un gimbal ? C’est quoi ?

Un gimbal est un stabilisateur qui peut vous ouvrir de nouvelles possibilités créatives en photographie et en vidéo. Il en existe de nombreux modèles conçus pour tous types d’appareils photo/vidéo (smartphone, compact, reflex, etc.).
Nous avons pu tester le AK2000 de chez FeiyuTech, destiné aux reflex de moins de 2,8kg, et qui nous servira de fil conducteur à cet article. La plupart des gimbal électroniques se présentent plus ou moins de la même manière. Pour les plus courants, trois axes de rotation, reproduisant le fonctionnement d’un gyroscope, permettent d’équilibrer votre reflex. Une fois le stabilisateur allumé, les moteurs vont compenser les mouvements involontaires de l’opérateur et donc stabiliser l’image ou la vidéo.

Comment ça marche ?

gimbal ak2000 1 Personnalise

La première étape est de trouver le point d’équilibre de votre reflex sur le gimbal selon les trois axes : inclinaison, rotation et directionnel. Quand on ne l’a jamais fait, cela ressemble un peu à un casse-tête. Pour le coup, mieux vaut oublier les notices d’emploi et foncer directement sur les vidéos explicatives de chaque fabricant (pour le AK2000, ici : http://qiniu.feiyu-tech.com/ak_course_balancing.mp4). Vous gagnerez du temps et éviterez de vous fatiguer inutilement les neurones.

Ce qu’il est par contre important de comprendre, c’est qu’une fois votre reflex correctement équilibré sur le stabilisateur (éteint), il peut alors être incliné sous n’importe angle et ne bougera pas. La première fois est donc un peu ardue, mais une fois les manipulations acquises, il vous faudra moins de 3 minutes pour équilibrer correctement votre boitier sur le gimbal.

À quoi ça sert ?

Au chapitre des utilisations, elles sont variées. Concernant par exemple le AK2000, l’application intégrée ou disponible via votre smartphone va vous permettre de définir un certain nombre de paramètres et de programmes automatisés selon les images que vous souhaitez réaliser.

Quelques exemples pour être plus concret :

-Associé au support type trépied fourni, vous pouvez programmer des photographies à intervalles réguliers et différentes orientations du reflex. Cela sera utile pour réaliser des photographies du ciel nocturne en suivant le déplacement des étoiles par exemple ou des time-lapses d’un même point sous différentes lumières et moments de la journée.

- Sur pied ou tenu à la main, vous pouvez réaliser des panoramas, voire des 180° et 360°. Ci-dessous un exemple de panorama réalisé à « main levée » avec le AK2000 et assemblé dans Affinity Photo.

gimbal ak2000 2 Personnalise

- Vous pouvez également réaliser des hyper-lapses, à savoir sur le même principe qu’un time-lapse mais en vous déplaçant entre chaque prise de vue.

- Les capacités de stabilisation du système vous autorisent également à réaliser des prises de vue en basse lumière, ou à faciliter la photographie de sujets en mouvements comme par exemple en photographie sportive ou animalière.

- La tenue possible du gimbal dans toutes les positions permet de photographier au ras du sol ou au contraire en vue « aérienne».

Mais le point fort des gimbal reste la réalisation de vidéos.

- En position statique, vous pouvez réaliser à peu près n’importe quel plan vidéo de manière beaucoup plus fluide qu’en tenant l’appareil directement en main. Les moteurs vont compenser les tremblements involontaires et les saccades lors des déplacements de l’appareil.

- Vous pouvez suivre un personnage marchant ou courant tout en vous déplaçant vous-même. Les moteurs du gimbal stabiliseront votre vidéo et éviteront que vos propres mouvements ne saccadent votre vidéo.

Investir ou pas ?

Le gimbal est un investissement relativement onéreux (équivalent à un très bon trépied photo), l’AK2000 est par exemple autour de 400 euros. Réfléchissez bien à votre pratique photographique avant de vous décider. Si vous avez l’intention de l’utiliser uniquement dans le cadre de la photo astronomique un pied et une tête de trépied motorisée seront probablement plus adaptés.

De manière plus générale, si vous ne faites jamais de vidéo, c’est – à notre avis - un matériel surdimensionné par rapport à vos besoins. Par contre, si vous avez tenté les vidéos depuis votre reflex et avez renoncé car déçu par l’impossibilité de stabiliser correctement vos plans, le gimbal vous ouvrira alors des portes insoupçonnées.
Soyez néanmoins attentif aux capacités vidéo de votre reflex. Par exemple, si celui-ci n’est pas capable d’assurer un suivi de mise au point en mode vidéo, les possibilités de réaliser une vidéo en mouvement seront alors de toute façon limitées avec ou sans gimbal.

Comment choisir un modèle ?

La question N°1 qui va se poser est la compatibilité de votre reflex avec le gimbal. En effet, s’il n’est pas compatible, vous allez certes pouvoir utiliser le gimbal pour stabiliser votre boitier mais, point très important, vous ne pourrez pas programmer automatiquement des prises de vue via l’application, ce qui réduit quand même sensiblement l’intérêt de ce type de matériel en vous obligeant à un déclenchement manuel et qui de plus provoque des vibrations réduisant l’efficacité de la stabilisation.

Assurez-vous également que le gimbal choisi supportera le poids de votre boitier et de l’objectif que vous souhaitez utiliser avec. Chaque fabricant propose en général plusieurs modèles en fonction du poids maximum supporté (chez FeiyuTech, pour stabiliser un poids maxi de 4kg il faudra passer sur l’AK4000).

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le AK2000

Nous n’avons malheureusement pas pu tester toutes les fonctions du AK2000, et en particulier la programmation de déclenchements automatiques car il n’est pas compatible avec le reflex Nikon D7000 dont nous disposons. Vous trouverez cependant ci-dessous les principales qualités et défauts que nous lui avons trouvés.

- Rien à reprocher sur la qualité de l’objet qui semble excellente, tout métallique, un bel objet présenté dans sa mallette avec ses accessoires, et des moteurs de stabilisation efficaces.

- Un petit reproche sur la mallette justement… On ne peut pas ranger le gimbal dedans sans remettre à zéro tous les réglages de chaque axe, ce qui est un peu dommage car fait perdre du temps à chaque utilisation.

- L’interface tactile est relativement facile d’accès avec des gestes (touché, défiler) s’apparentant à ceux utilisés sur un smartphone par exemple. Vu la multitude de modes de prises de vue possible, on aurait aimé avoir un accès plus direct aux modes de prises de vue les plus standards.

Magic Ring

- La grosse molette sur le côté Magic Ring est très appréciable et donne la possibilité de faire pivoter précisément l’appareil sur n’importe quel axe en basculant d’axe en un clic. C’est un vrai plus de ce matériel.


- Au chapitre des regrets, le mode d’emploi livré uniquement en anglais et en japonais. On le trouve néanmoins en français sur le web mais il pourrait être plus fourni en détails et exemples d’utilisation. Au passage, c’est d’ailleurs un point récurrent des fabricants qui négligent régulièrement la documentation transmise à l’achat, or celle-ci s’avère souvent être le point de départ de l’histoire d’amour entre un acheteur et son achat, et donc entre un acheteur et une marque. Certes les vidéos permettent de compenser ce point, mais il est agréable de disposer d’un manuel papier qui regroupe toutes les informations et qu’on peut avoir sous la main à tout moment.


- Compatibilité : attention vous pouvez stabiliser n’importe quel reflex jusqu’à 2,8kg, mais si vous souhaitez (et nous vous le conseillons) bénéficier de toutes les possibilités de l’AK2000 il vous faudra disposer d’un reflex faisant partie de cette liste (http://www.feiyu-tech.com/ak2000/specs.html)

Site officiel : https://www.pnj.fr/boutique/stabilisateur-ak2000-pour-reflex-et-hybrides-by-feiyu-tech/

Et ci-dessous, la vidéo de présentation par le fabricant qui vous permettra de visualiser les différents effets vidéo possibles :