Logo

EXCLUSIF : 1ères impressions de l'EOS 1-D X de Canon

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Exclusif: Test du nouveauCanon EOS 1-D X

Quelques privilégiés dont j'ai eu la chance de pouvoir faire partie, ont eu droit à une présentation avant disponibilité du nouveau fer de lance de Canon en photographie professionnelle, le 1D-X (X pour 10 selon une logique Canon). Même s'il est destiné à un cercle restreint de professionnels, élargissons ce cercle et le voici présenté à tous les Photophiles.

 

EOS 1D X de dos

Cet outil de nouvelle génération dispose de capacité impressionnantes (c'est le cas de le dire) et tient compte de nombreuses critiques qui avaient été formulées par les utilisateurs. Il faudra s'y habituer mais désormais, que l'on travaille en mode vertical (portrait) ou horizontal (paysage), toutes les commandes importantes sont à portée de pouce ou de doigt. Il y a une poignée verticale et une horizontale avec un dédoublement de presque chaque fonctions ou boutons de commande. Plus besoin de chercher des extensions ou de risquer des crampes à chercher une manette de l'autre côté de la poignée, même le contrôle de la profondeur de champ est dédoublé ! En termes de poids et de dimensions, il semble plus agréable et moins lourd tout en restant stable et bien en main. La profondeur de la poignée est légèrement augmentée pour permettre l'insertion de deux cartes CF, qui peuvent travailler en simultané ou en alterné, au choix de l'utilisateur. Il est même possible de sélectionner manuellement, en fonction du moment ou des sujets ou de l'utilisation, la carte sur laquelle les images (photo ou vidéo) seront enregistrées.

 

CMOS full frame

 

De type fullframe, c'est à dire avec un capteur ressortant exactement le format des films argentiques et ne créant pas de multiplication de focale, le CMOS se contente de 18 millions de pixels, contre 24 à certains de ses concurrents. Mais ce sont 18 millions optimisés selon un nouveau procédé où le capteur est recouvert de microlentilles qui se touchent et suppriment l'espace intercalaire entre chaque point de capture. La taille du pixel de 6,95 µm donne un aperçu de l'avancée technologique réalisée. La sensibilité et les capacités des processeurs (il y en a deux, voir plus loin) permettent d'avoir une plage ISO normalisée entre 100 et 51'200. Bien que ce ne soit que peu souvent nécessaire, il est parfaitement possible d'étendre cette plage jusqu'à 204'800 dans les maximum et de descendre à 50 ISO pour le studio, par exemple. L'appareil, pour plus de performance est équipé de la nouvelle version 5 du processeur DIGIC et pour parfaire le tout est doublé dans l'appareil. Canon assure avec cela pouvoir maîtriser parfaitement les notions très pointues comme la gestion du bruit et la finesse du piqué de l'image. De plus la saisie de 12 à 14 images par seconde en mode haute vitesse ne se trouve pas freinée par les calculs en 14 bit.

 

 DIGIC 5

 Au niveau des capteurs de l'autofocus, ce ne sont plus 45 ou 39 collimateurs mais 61 qui calculent simultanément les distances. 41 d'entre eux sont disposés en croix mais une croix intelligente, qui accorde autant de poids au format vertical qu'à l'horizontal par sa disposition plus rectangulaire. Le calcul de la distance pour le fonctionnement de l'autofocus est extrêmement rapide basé sur une lecture des 16 canaux sur 100'000 pixel en RGB traitant sur 252 zones de mesure. Il est apparemment possible de peaufiner l'autofocus au point de lui permettre de reconnaître des détails comme des visages pour la mise au point.

 Capteur autofocus en croix

 

De plus en plus, les appareils de photo pro sont également utilisés pour la vidéo. Le 1D-X travaille évidemment en mode pro, en full HD1080p, géré par un codec intra-frame pour garantir une meilleure qualité possible. L'écran permet également de visualisé la courbe audio pendant un enregistrement. Pour éviter tout bruit intempestif nuisible à la prise de vues vidéo, l'appareil a été rendu extrêmement silencieux.

L'écran de contrôle à l'arrière est accompagné d'un second LCD qui dédouble également une partie des information reprises sur le dessus du boîtier. Plus besoin de se tordre le poignet pour consulter simultanément l'image prise et les indications techniques du LCD. L'interface et les divers menus affichables à l'écran devrait avoir été revue mais cela ne sera contrôlable que lorsque l'appareil sera disponible.

 capteur ae

 

Au vu de ce qui est annoncé, il sera difficile de patienter jusqu'au milieu du printemps 2012 pour voir le premier appareil distribué chez des revendeurs volontairement sélectionnés par Canon. Il est d'ores et déjà exclu d'espérer en voir dans des grandes surfaces. Reste à savoir si cette attente en vaut la peine. Canon n'a certainement pas intérêt à décevoir les futurs acquéreurs et c'est difficilement concevable qu'ils aient fait toutes ces présentations dans le vide. Ce qu'ils annoncent est plausible et parfaitement réalisable. Espérons seulement que ce délai ne soit pas là pour cacher des problèmes de finalisation ou de mise au point. Un telle avancée technique se doit d'être parfaite à sa sortie et surtout ne pas se présenter avec des lacunes de jeunesse comme ce fut le cas avec certains fabricants de logiciels.

EOS1DX

 

Une adresse pour voir des photos de l'appareil sous toutes se coutures et diverses combinaisons :

http://fr.canon.ch/About_Us/Press_Centre/Product_Information/cameras_accessories/EOS-1Dx.aspx

 

Rémy Pilliard

Images gracieusement mises à disposition par Canon Suisse. Merci.

 

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)
2018 - Photophiles est une marque déposée - CNIL n°822478 - www.photophiles.com est réalisé avec le CMS open source Joomla