Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Critiques Sept 2007

 

Photo Thierry Oudot Photo Laura Bazzoni
Auteur : Thierry Oudot
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
canon eos 30d
long. focale:200 mm
exposition:1/400e
ouverture:f/5,6

Auteur : Laura Bazzoni
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Titre : Baigneuses
Photo numerique
sans effet speciaux.

La critique de POV

La critique de POV

Bonjour à tous,

Quel été ! A tout point de vue(s).
Figurez-vous que, bon comme je suis, j'ai lâché le secret de mon id à un ancien ennemi...qui est depuis devenu un camarade d'aventures visuelles. Je le crois pas ! mais quel bonheur intellectuel (que j'espère partagé).
Merci @ toi (qui te reconnaîtra) ;)
m'enfin !
Bon > revenons-en à nos préoccupations éditoriales.
Dans l'ordre de ce que j'ai pu découvrir de vos travaux :


Photo Thierry OudotPhoto 2
Le portrait NB  du gamin est très propre. Bien encadré par le vêtement. Peu à redire (pour une fois). Le menton est à retoucher. C tout. Bien vu.

 

 

Photo Laura BazzoniPhoto 3
Les baigneuses appellent du commentaire... :)
Je ne suis pas adepte de ce genre de cadrage sauvage. Ni têtes, ni reflets de visages > C du jivaro de haut vol ! Il y en a même un qui se fait niquer une jambe. Bein merde alors !
Cadrer (ou recadrer) une img comme ça suppose que cela soit porteur d'une intention, à mon avis. Et ce n'est pas l'originalité du décor archi ou de la position risquée des quidam (ou quidamettes) qui suffit à porter un quelconque message, en l'occurrence.
Je trouve navrant de ne pas savoir profiter d'un tel environnement pour produire du "lourd". Je pourrai assumer la production d'une série de mode complète et variée (6 à 8 visuels) dans ces +/- 4 m2.
Ici, on n'a rien. A part une mise en appétit, non comblée.
C désolant.
Plus affligeant encore le titre de la photo : "les baigneuses". Bein, où qu'elles sont les baigneuses ?
Allez, mieux vaut en rire.
C vraiment TRES insignifiant.

PS : je veux bien l'adresse du site qui mérite une autre attention photographique.


Les ami(e)s, bonne rentrée et à octobre.
+
POV

La critique d'Hervé Cornette

La critique d'Hervé Cornette

Et c’est reparti après deux mois de pose, de travail photographique au soleil pour ceux qui en ont eu et de préparation des activités de la rentrée.

Ce mois ci, autant vous dire il y en a deux qui me racontent une histoire, classiques plus ou moins bien traitées et une troisième plus « art moderne » qui a du mal à me convaincre. Nul doute qu’elle plaira à des intellectuels par tous les messages cachés qu’elle ne peut leur faire découvrir. Mais n’étant pas sous analyse je ne les vois pas.


Photo Laura BazzoniPhoto 1
Pour moi dès qu’on justifie une photo par un titre, c’est mal engagé : elle ne se suffit pas. Les baigneuses, c’est le titre de l’auteur pour la première.. Moi je veux bien mais aucun rapport avec les vêtements qu’elles portent. Bon, j’ai l’impression de l’avoir déjà vue. Une sorte de photo pour la mode, un produit. Je ne vois pas, je ne sens pas d’histoire. Il manque quelque chose.Ceci étant d’autres peuvent ressentir et s’extasier. Je suis peut être trop classique. Bon, les têtes coupées entretiennent un mystère. Il faut être indulgent : l’auteur a essayé. Le traitement très dur : ok, les têtes coupées pour ajouter du mystère, ok,  le déséquilibre du personnage de droite est censé donner du mouvement, ok. Mais…



Photo Thierry OudotPhoto 2
La deux, portrait du gamin. Bon, là ça parle, il est heureux, tranquille et ça se voit. Il y a une histoire, mais je l’aurais traité peut être différemment. Techniquement l’éclairage et le travail de développement informatique est bon car  en douceur et en rapport au sujet. Par contre je ne partage pas ce cadrage qui enfouit la tête du gamin dans le bras, le menton est rogné par celui-ci, j’aurais montré un peu plus du buste, ça aurait eu l’effet de remonter le regard qui est trop médian pour moi. Ce qui est important dans cette scène c’est l’attitude, on en a rien à faire des cheveux et du crâne, donc montrez un peu du bras et du support (je suppose qu’il est affalé sur une table) aurait apporté plus de force, ou alors cadrez carré. Le regard est enjoué tout en regardant au loin, il est trop prés du bord, un peu d’espace sur la gauche n’aurait pas nui. Pour résumer, sujet ok, noir et blanc ok, et un cadrage à retravailler.



Allez, continuez sur cette voie. On avance et vous me faites progresser. Au mois prochain

H. Cornette