A+ A A-

Carole Durosoy

caroleDécouvrez l'interview de Carole Durosoy qui vous présente ses travaux photographiques et sa vision de la photographie.

Quelle a été votre première rencontre avec la photographie ?

Au collège. Je viens d'une famille militaire, et j'ai très souvent déménagé. J'étais introvertie, un peu timide. La photographie est très vite devenu ma façon d'immortaliser mes souvenirs, de rendre mes copains immortels.
Je ne voulais pas que ces moments de pure insouciance s'envolent sans laisser de trace.

Quel a été votre parcours pour devenir photographe ?

J'ai pratiqué seule longtemps, pour m'amuser, et quand il a fallu choisir un métier et des études, je ne savais pas où aller. Alors je me suis inscrite à l'ETPA de Toulouse, pour une formation technique de deux ans.
Ensuite je suis montée à Paris, j'ai pratiqué l'argentique en laboratoire pendant un an, puis je me suis lancée en freelance.
En paralléle, je suivais des cours de cinéma.

Comment vous définissez-vous en tant que photographe et avez-vous un thème de prédilection ?

Je ne me définis pas encore. Je photographie ce et ceux que j'aime, ce qui me marque. J'ai définitivement une prédilection pour le documentaire visuel et l'humain, qui est au centre de toutes mes réflexions actuellement.
Mais peut-être que ça changera. Je ne veux pas me fermer des portes.

Quels sont les photographes qui vous ont inspiré ?

Steve McCurry, Sarah Moon, Philip DiCorcia, Lee Jeffries, Sabine Weiss... Il y en a énormément ! Ainsi que beaucoup de réalisateurs cinéma.

Parmi toutes les images que vous avez réalisées, quelle est votre photo préférée et pourquoi?

J'en ai plusieurs, et ce sont des portraits volés à chaque fois. Ce qui est drôle, c'est que la plupart date d'il y a très longtemps, quand je n'y connaissais encore rien ! Je suppose que c'est parce qu'elles sont liées à des émotions très fortes.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite devenir photographe pro ?

De bien y réfléchir ! Tu ne deviendras pas riche, et tu as très peu de chance de finir connu. Mais si tu es sur, si tu ne veux pas de quotidien, si tu es prêt à beaucoup de sacrifice, vas y.
Et une fois que tu es dedans, tu ne lâches surtout pas.

Avez-vous un projet en cours ou à venir dont vous souhaitez nous parler ?

Beaucoup de projet de voyage photographique, mais un sur lequel je bosse particulièrement en ce moment et qui est toujours en cours: WORK PLACES. C'est une série sur le rapport de l'homme à son lieu de travail : comment il y évolue, comment le privé s'infiltre dans ce lieu public... Je l'ai commencé en Asie l'année dernière et j'aimerai continuer tout autour du monde
Mais je ne veux pas trop en dire, je préfère que les images parlent pour elles !

Retrouvez plus d'infos sur ce photographe sur son site http://www.caroledurosoy.com

Merci à Carole Durosoy d'avoir répondu à cette interview. Si vous aussi vous souhaitez présenter votre travail aux lecteurs de Photophiles, répondez à notre interview http://www.photophiles.com/index.php/interview-photographe