Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Soviet 21

Soviet 21


http://www.soviet21.com


Par : Frédéric Brizaud


"Les vestiges oubliés de l'Empire Soviétique", tel est le titre qu'a choisi Eric pour présenter son site web http://www.soviet21.com/. Au-delà des images marquantes présentées, nous avons souhaité en savoir un peu plus sur sa démarche de photographe et les conditions de ce reportage.


Vous présentez sur votre site des images témoignant de l'ancienne URSS ; vestiges, zones militaires abandonnées... etc. Dans quel contexte ces images ont-elles été réalisées ?


photographieCes photographies sont le fruit de plusieurs séjours effectués en ex-Union Soviétique. Premier voyage en 2002, pour visiter les pays de l'Est. Lors de mon passage en république Tchèque j'ai rencontré une charmante jeune fille qui est devenue par la suite mon amie et par elle je me suis intéressé d'une façon plus approfondie à la façon dont ces pays vivaient à l'époque communiste. En 2004 et 2005, je suis revenu pour découvrir ce qu'était l'URSS. Aujourd'hui bien entendu le contexte n'est plus le même : certaines bases militaires sont abandonnées, non surveillées, ainsi que certaines infrastructures, bâtiments, infirmeries, écoles …etc. Il y a certains endroits qui restent sous surveillance car ils sont toujours en fonction malgré qu'à l'intérieur de ces zones, des vestiges soient voués à la disparition, victimes des conditions atmosphériques.


Quel objectif visiez-vous avec la réalisation de ce reportage ?

 

Lors de mon premier voyage, j'étais un touriste comme bien d'autres qui visitent ces pays, mais en les découvrant, je me suis aperçu du contraste qui existe entre un passé récent et aujourd'hui. A ce moment précis, mon oeil de photographe a ressurgi, je décidai de photographier ces vestiges avant leur disparition totale. Dans certains sites, j'ai du obtenir l'agrément des autorités locales. Mon but à ce moment là était d'essayer de ramener les photos les plus parlantes et qui me semblait avoir un aspect intéressant parce qu'elles sont les témoins de la disparition de ce qui était l'une des superpuissances. Aujourd'hui, je peaufine la sélection des photographies afin d'organiser des expositions.


De nombreuses images ont été prises en collaboration avec les autorités (mairie, écoles) ou avec les habitants des lieux. Quel accueil avez-vous rencontré ?


L'accueil est chaleureux, et comme dans tous les pays du monde l'attitude des habitants dépend de l'approche avec laquelle l'étranger se comporte. En ce qui me concerne, je n'ai pas rencontré de difficultés majeures auprès de la population, tout au plus étonnée de l'intérêt que j'apportais à des objets qui n'ont plus de valeur matérielle à leur yeux, car souvent ce qui était récupérable et utilisable avait disparu. Au pire les gens m'évitaient pour ne pas rentrer en contact, ceux-ci représentaient une petite minorité.


Une section du site est consacrée aux images institutionnelles de l'ancienne URSS : posters, portraits officiels des membres de la Nomenklatura, tableaux d'écoles. Y a t'il une forme de nostalgie à travers la collecte de ces images?


photographieAu vu des images, des posters, des portraits, des tableaux d'école, il va sans dire que ce moyen de communication auprès de la jeunesse soviétique vantait les vertus de la politique russe. On peut constater qu'ils étaient magnifiquement réalisés par des artistes de talent et souvent exposés non seulement à l'extérieur mais à l'intérieur des bâtiments militaires ou scolaires. Certaines fresques sont encore aujourd'hui en bon état mais pour combien de temps ? Plus que de la nostalgie, il faut avoir le respect des artistes qui ont contribué à illustrer ce passé pas toujours glorieux.


Vous avez créé ce site tout récemment (début 2005) . Envisagez-vous de diffuser ce reportage sous d'autres formes : publications dans la presse, expositions... ?

Au départ j'ai créé ce site sans trop de convictions et d'une manière un peu artisanale. Suite à l'intérêt porté par les visiteurs sur le sujet, j'ai décidé d'améliorer le site d'une manière un peu plus professionnelle. J'envisage dans le futur des publications dans certains magazines, mais dans l'immédiat je me consacre à construire ce que j'appellerai des expositions à la carte en direction des entreprises et des centres culturels.

 

Chronique par Frédéric Brizaud

Site : www.photophiles.com
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.