Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Bimp Lite

BIMP Lite 1.62

Par : Rémy Pilliard

BIMP Lite 1.62 de Matthieu Hart

 

Après avoir trié et sélectionné des images pour les publier ou créer des albums, CD ou DVD de présentation, il est souvent nécessaire de redimensionner et renommer ses images en bloc. Pour ne pas se retrouver avec des combinaisons de fonctions ou de multiples tâches à effectuer successivement dans notre logiciel préféré, il peut être agréable de disposer d'un petit logiciel qui fait tout cela à la fois. Il peut même insérer des textes et sa version payante propose également d'insérer des filigranes dans une image. BIMP, qui signifie selon son auteur Batch IMage Processor, (traitement d'image en série) est du genre de ces petites applications pratiques qui font plusieurs petites opérations en une seule mais qui rend de grands services.


Au lancement, on trouve une sorte d'explorateur qui vous indique l'arborescence de votre ordinateur (Image 1) ainsi que les fichiers d'images qui pourraient s'y trouver. Une petite vignette à droite permet de visualiser la première image sélectionnée et une suite de lignes de commandes et de menu déroulants en dessous de cela permettent de travailler.

Le logiciel est en plusieurs langues, (Image 19) dont le français mais il y a fort à parier que la langue maternelle du traducteur n'est pas celle de Molière car on y trouve des termes un peu bizarres pour ce genre d'application informatique. Autre variante, le menu reste en anglais ou n'a pas été traduit. Ce n'est pas le cas de la modification des images (Image 2) ou de l'incrustation de texte (Image 3) mais dans ce dernier menu, lorsqu'on veut éditer le fond ou la couleur de cette incrustation (petite icône en couleur à la hauteur des bandeaux prévus pour les incrustations), le menu reste en anglais (Image 4). Le traducteur se rattrape dans la zone prévue pour renommer les images (Image 5), prévoyant une explication efficace du terme " casse " en montrant l'exemple (CaSsE InChAnGéE). Dans cette zone, il est également possible de remplacer des espaces par des soulignés ou réciproquement ou inversement à moins que ce ne soit le contraire, bref les combinaisons sont possibles (Image 6). On peut ensuite ajouter des préfixes ou des suffixes, contenu ou non dans les exif des images (image 7 et 8). Il est également possible de numéroter chaque image avec des " nombres "  séquentiels (Image 9) (autre traduction possible, " numérotation séquentielle ", avec non pas une " mise en forme " mais " un pas de numérotation " définissable - mais l'essentiel pour l'utilisateur n'est-il pas de comprendre à quoi cela sert ?)

En bas, la zone réservée à l'enregistrement permet de convertir les images en 8 autres formats (image 10) de TIFF à BMP en passant par Gif et MIFF, JPEG et PNG ou encore PCX et TGA. Cette zone souffre également de manque de traductions puisqu'on ne peut que " delete " les " files " " original " ou encore " replicate Subdirectory structure " ce qui devrait signifier " dupliquer la structure (arborescence) du répertoire ". De même, le lieu d'enregistrement des fichiers se fera d'après la désignation anglaise. On pourrait ainsi plaisanter à l'envi, d'autant plus que lorsque vous parcourez votre arborescence avec l'intention d'y créer un nouveau répertoire ou dossier, vous devrez chauffer le fer pour " faites la nouvelle chemise " (Image 11).

La barre des menus ne comporte que trois éléments : Bimp, Images et réglages. (Images 13 à 15). Etrangement, l'image " à propos " n'est pas la même au lancement (image 20, partiellement en français) qu'en la sélectionnant depuis le menu (Image 12, en anglais). Ce menu BIMP correspond en général au menu qu'on trouve en fin de ligne sur d'autres logiciels et ne sert pas directement à l'utilisation de l'application. Seuls les menus images et réglages auront donc un intérêt pour le travail avec ce logiciel. On y trouvera des fonctions de traitement simple des images ou les paramétrages du logiciel. Dans ce dernier menu de réglages, on trouve également une possibilité de connexion FTP ainsi que la gestion de la publication des images par ce moyen (Images 16 et 17). Encore une petite subtilité de langage, les paramètres par défaut sont désignés arrangements clairs (Image 19). Cette fois, c'est clair !


A l'utilisation, ce petit logiciel se révèle facile et rapide. Toutefois, il convient de relever un gros défaut. Au delà de 6MB, les images sont difficilement traitables et les résultats parfois un peu bizarres. Ayant essayé d'agrandir un fichier TIFF de 2000 par 1330 pixels par un facteur 1,5 ou 2 (150% ou 200%) j'ai obtenu une image tronquée où toute la largeur de l'image s'est compressée dans le premier 5ème, dans sa hauteur originale et le reste de l'image (4/5èmes) se retrouvait noir. Le bug étant signalé, espérons que l'auteur y trouve rapidement un remède.


On peut trouver BIMPLite sur son site Cerebral Synergy à cette adresse http://www.cerebralsynergy.com

1 Interface
1 Interface
2 Redimensionner
2 Redimensionner
3 Incruster un texte
3 Incruster un texte
4 Paramètre du texte incrusté
4 Paramètre du texte incrusté
5 Renommer
5 Renommer
6 Espacements
6 Espacements
7 Préfixes
 7 Préfixes
8 Suffixes
 8 Suffixes
9 Numérotation
9 Numérotation
10 Types d'images
10 Types d'images
11 Sauvegarde
11 Sauvegarde
12 A propos
12 A propos
13 Menu Image
13 Menu Image
14 Menu Réglages
14 Menu Réglages
15 Extraction d'images
15 Extraction d'images
16 Menu FTP
16 Menu FTP
17 Paramétrage de la connexion FTP
17 Paramétrage de la connexion FTP
18 Choix des langues
18 Choix des langues
19 Arrangements clairs
19 Arrangements clairs
20 Affichage de lancement
20 Affichage de lancement

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remyATd-aprilli.net (remplacer AT par @)