fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Portraits Chinois

Les expositions photo
Date: vendredi 29 mars 2019 19:00 - samedi 27 avril 2019 19:00

Ville: Toulouse, France

 

 

 

Deux mots pourraient qualifier la Chine, «Impermanence et démesure» tant tout bouge très vite, pour toujours plus grand.

 

Je garde l'impression très forte que la Chine est probablement la plus "gigantesque" bétonnière que la terre ait connue. Il semble qu'elle veuille tourner encore un moment...

 

La richesse, la diversité, des paysages, des villes chinoises et surtout son histoire ainsi que son patrimoine sont à la hauteur de l'immensité de ce pays.

 

J'ai tenté par ce travail d'en montré quelques facettes mais je crois qu'il faudrait une vie et peut-être plus pour en montrer l'ensemble.

 

 

 

Les portraits :

 

Comme l'écrit Eric Orsenna dans son livre Mali Ô Mali ;

 

Es-tu prêt à regarder.

 

Regarder quoi ?

 

Les regards.

 

Mais qui y a t-il à Regarder dans les regards ?

 

Ce qu'ils ont vu.

 

 

 

J'ai voulu dans ce travail qui s'est imposé à moi, rendre un hommage à tous ces chinois qui n'ont pu trouver de place dans les wagons de ce TGV qu'est devenue la Chine. Présenter ces portraits, dont une partie est tronquée, escamotée, est pour moi une façon de rappeler que ces gens ont pu subir la Révolution Culturelle ainsi que ses retombées et maintenant ses retournements. Qu'ils y ont perdu un peu de leur être, de leur âme, comme si une partie de leur vie leur avait été volée. Ce mélange de noir et blanc / couleur tente d'accompagner cette réflexion, comme un effacement une disparition, cette partie qui leur fut volée...

 

Je conclurai par ces quelques mots sur mon travail.

 

 

 

L’homme est une corde tendue entre l’animal et le Surhomme, une corde au-dessus d’un abîme” Nietzsche

 

 

 

L"être" "humain" est la partie la plus importante de mon travail de photographe.

 

 

 

Regarder l'autre dans ses différences, identitaires, culturelles, économiques avec pudeur et respect mais avec profondeur.

 

 

 

Regarder l'autre, pas comme une image de plus, mais essayer de saisir ce qu'il vous offre et ce qu'il propose au partage.

 

 

 

Essayer de saisir l'invisible, l'indicible ce qui nous parle sans avoir besoin de mots.

 

 

 

«Toutes les images sont des mensonges, l’absence d’image est aussi un mensonge.» Gao Xingjian.

 

 

 

«Si je devais traduire l’idée que je me fais de mon travail par une expression, je crois que je choisirais,

 

«Seul l’instant est vérité» de Geneviève Brisac.

 

 

 

Je tente de transcender l’ «Instant», aller aux limites du perceptible et des possibilités de l’entendement; le présent dans toute sa complexité :

 

 

 

L’instant de vie, dans le regard de l’enfant qui vous sourit ou qui vous montre son incroyable détresse, l’instant de lumière qui nous révèle la nature sous un autre angle, sous un autre possible.

 

 

 

Le philosophe André Lalande parle de l’instant comme étant «une durée très courte que la conscience saisit comme un tout».»

 

 

 

Un journaliste parlant de mon travail, me qualifiait de "passeur d'âmes" j'ai été très touché par ces deux mots mais en même temps heureux de voir que ce que j'essaye de transmettre peu être reçu.

 

 

 

Adresse
5 rue Croix Baragnon
Toulouse, France

 

Toutes les Dates


  • Du vendredi 29 mars 2019 19:00 au samedi 27 avril 2019 19:00