Logo

J'ai testé pour vous: PhotoDirector 4 de Cyberlink

J'ai testé pour vous: PhotoDirector4 de Cyberlink (sous Windows mais existe également pour Mac)

photodirectorA peine démarré qu'un logo, haut en couleurs, nous accueille et on n'a pas le temps de penser qu'il sera différent dans sa présentation que déjà la fenêtre de travail fait son apparition. Et elle ressemble beaucoup à tout ce qui se fait chez la concurrence mais c'est normal. Des études très scientifiques ont démontré que le cadre noir, gris et blanc est idéal pour la perception humaine des nuances de couleurs. En plus, celui qui a déjà travaillé avec des logiciels de traitement de l'image se retrouve pour ainsi dire dans ses marques. Pour clarifier les choses, dans cet article, il sera question de traitement d'image, même si on peut faire plus, car le mot retouche a une connotation polémique qu'il convient d'éviter. Chacun est libre de présenter sa vision de l'image comme le peintre le fait avec son tableau. Mis à part les images d'information et de témoignage, la modification d'une image n'a pour but que de présenter ce que son auteur a vu et veut montrer et par conséquent, c'est parfaitement admissible.


photodirector

Après l'icône et au premier lancement, le logiciel affiche la page de la bibliothèque qui, si aucun projet n'a encore été sélectionné, affiche le répertoire "Mes Images" de Windows. Pour générer la bibliothèque de toutes les images répertoriées dans son ordinateur, il suffit d'activer le bouton "Importation" en bas à gauche de la fenêtre. L'affichage de la bibliothèque se fait de différente manières, selon le petit icône sélectionné en haut de page juste sous la barre des menus.

photodirectorLégende : Sélection Bibliothèque avec barre d'image et affichage multiple

 

 

photodirectorLégende : Sélection Bibliothèque avec mosaïque

La bibliothèque permet de générer des Projets et de classer et répertorier ses images. On peut également y gérer toutes les fonctions propres aux images dont les métadonnées et les qualifications d'images, comme pour les autres logiciels du même genre (étoiles, couleurs, orientation, etc). Évidemment, lors du premier lancement, chacun aura à cœur de paramétrer son logiciel à son goût, ce qui se fait soit par la petite roue dentée en dessus de la barre des menus soit dans le menu "Fichier/Préférences" ou encore "Alt-C". Le logiciel travaille par "Projet" ce qui explique que les enregistrements automatiques sont appelé de la sorte. Cela permet également de gérer plusieurs types de bibliothèques photographiques en leur associant à chacune des fonctions spécifique. Par exemple, un projet peut traiter d'un ou de plusieurs voyages alors qu'un autre traitera d'une fête etc.

photodirector

Légende : Le paramétrage des projets

Ce qui s'apparente au traitement des images est divisé en deux fonctions et onglets spécifiques. L'un est appelé Réglage et l'autre Modifier. Les réglages se distinguent en deux groupes, manuel et prédéfinis. Le mode manuel permet de modifier tous les paramètres modifiable au bon vouloir de l'utilisateur et ils sont nombreux. On y retrouve toutes les possibilités offertes par la concurrence comme la luminosité, le HDR, le vignettage, etc. De quoi parfaire son image mais pas de quoi transformer une image ratée en chef-d’œuvre. Ce que ne permet pas la concurrence non-plus, d'ailleurs !

photodirector

Légende : aperçu du traitement (réglage) manuel

Le réglage prédéfini a plusieurs possibilités à disposition : Les prédéfinis par défauts livrés avec le logiciel, les prédéfinis à télécharger (certains sont gratuits) et les prédéfinis que l'on créé soi-même et que l'on peut enregistrer ensuite dans des bibliothèques personnalisables.

photodirector

 

Légende : Les réglages prédéfinis : ciel bleu

 

 

photodirector

Légende : Prédéfini : floutage de zones précises.

L'onglet modifier s'apparente plus à ce qui est proposé sur des logiciels concurrents, donc aux filtres et diverses applications modifiant la structure et le contenu de l'image. On peut, par exemple, y modifier l'aspect d'un portrait ou corriger des paysages en enlevant des objets indésirables. Ce sont des modifications ayant leurs spécificités et les outils adaptés au travaux à effectuer. Il est possible de modifier les outils mais pas les effets obtenus. A noter que dans la photo suivante, pour faire disparaître la table, il a été nécessaire de procéder en plusieurs fois et même, au final, la correction n'est pas parfaite et devra encore être retouchée.

photodirector

Légende : Suppression, avant avec la table

 

 

photodirector

Légende : Suppression de la table derrière le personnage

 

Les deux derniers onglets sont prévus pour la création de diaporamas et la sortie sur imprimante. Dans la page des diaporamas, relevons la facilité de création proposée ainsi que la gestion simple puisqu'il suffit de glisser-déposer ses images puis de les arranger selon ses goûts.

photodirector

Légende : Diaporama

 

L'impression dispose d'une panoplie de réglages qui n'a rien à envier à la concurrence puisque même la possibilité de mettre plusieurs filigranes est disponible. Il suffit, au préalable, de définir un mode de filigrane dans l'onglet "Modifier" pour pouvoir l'appliquer ensuite sur chaque image imprimée.

photodirector

Légende : impression

 

 

photodirector

 

Légende : Choix du Filigrane

Au final, ce logiciel peu onéreux s'avère bien conçu, à l'usage aussi bien des amateurs que des professionnels et pratique pour ceux qui ne veulent pas se casser la tête avec des systèmes informatiques compliqués. Il n'est pas nécessaire d'avoir de grandes connaissances de la photographie pour en tirer un bon parti mais il est clair que le logiciel ne fait pas de miracles. Toutefois, son fonctionnement basé essentiellement sur un fonctionnement visuel ravira ceux qui recherchent avant tout à montrer ou présenter ce qu'ils veulent faire voir et comment ils ont vu ce qu'ils présentent.

L'adresse du site français de Cyberlink Photodirector : http://fr.cyberlink.com/products/photodirector/introduction_fr_FR.html

D'Aprilli

Rémy Pilliard

Remy Pilliard Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)
2018 - Photophiles est une marque déposée - CNIL n°822478 - www.photophiles.com est réalisé avec le CMS open source Joomla